Presidential candidate

DIABRE Zéphirin candidat de l’Union pour le Progrès et le changement

Zéphirin Diabré est né le 26 août 1959 à Ouagadougou. Il est originaire du village de Foungou, dans le département de Gomboussougou, province du Zoundwéogo. Ancien élève de l’École supérieure de commerce de Bordeaux (BEM, Promotion Claude Cheysson, 1982) et de la Faculté d’économie et de gestion de Bordeaux, il obtient un doctorat en sciences de gestion en 1987.


L’engagement politique de Zéphirin Diabré a débuté sur les bancs de l’université de Bordeaux. Il est le principal animateur du Mouvement anti-apartheid, qui se signale par une campagne vigoureuse pour le boycott des produits sud-africains, et pour la libération de Nelson Mandela.


De retour au pays en 1987, Zéphirin Diabré commence sa carrière comme Professeur Assistant de Gestion à l’Université de Ouagadougou. Il intègre ensuite le secteur privé comme Directeur Adjoint des Brasseries du Burkina, de 1989 à 1992. En 1992, il est élu Député. Dans la foulée, il occupe successivement les fonctions de Ministre du Commerce, de l’Industrie et des Mines (1992-1994), Ministre de l’Economie et des Finances (1994-1996) et Président du Conseil Economique et Social (1996-1997).


En 1997, Diabré est réélu député, mais, en raison de divergences avec le parti au pouvoir auquel il appartenait, il démissionne de ses fonctions de Président du Conseil Economique et quitte le Burkina Faso pour mener une carrière internationale. En Janvier 1999, Kofi Annan, alors Secrétaire général des Nations unies, le nomme directeur général adjoint du Programme des Nations unies pour le développement(PNUD).


En février 2006, Zéphirin Diabré quitte les Nations Unies et rejoint le groupe AREVA, pour y occuper les fonctions de Chairman, Afrique et Moyen-Orient et Conseiller pour les affaires internationales auprès de la présidente, Anne Lauvergeon. Il préside aussi un groupe de réflexion sur les matières premières au sein du Medef. Zéphirin DIABRE a quitté le groupe AREVA au mois d’octobre 2011 pour s’installer comme consultant international dans le domaine du financement. En 2010, il crée avec d’autres camarades l’Union pour le progrès et le changement. Grâce à ces résultats aux élections législatives de Décembre 2012, Zéphirin DIABRE a pris les rênes de l’opposition politique burkinabè. Le nouveau chef de file de l’opposition s’attaque alors au projet de sénat du Président Blaise Compaoré, qui visait, selon les opposants, à modifier les clauses limitatives du nombre des mandats présidentiels. À l’élection présidentielle de 2015 il arrive en deuxième position

Programme Présidentiel

Source : http://www.csc.bf/m-354-zephirin-diabre.html